Le "Paris Communard"

Visitez le Paris communard !

Parmi les activités de l’Association, sont régulièrement organisées des promenades "Paris Communard" qui sont l’occasion de parcourir les rues de Paris en évoquant, sur les lieux, les évènements des journées révolutionnaires.

Tous les ans, le 28 Mai, la montée au mur des fédérés, est la marche la plus connue ; mais au cours de l’année, dans différents arrondissements de Paris sont proposées des promenades thématiques.

Voir le Paris communard du Père Lachaise

Les visites du Paris communard permettent d’appréhender de manière ludique et originale l’histoire et l’oeuvre de la Commune de 1871 à Paris.

La visite complète dure une journée et peut être effectuée en autocar ou en utilisant les transports en commun. Des visites d’une demi-journée peuvent être organisées.

Nous commençons la visite par la butte Montmartre dans le XVIIIe arrondissement à l’endroit où a débuté la révolution du 18 mars 1871.

Ce jour-là, les Montmartroises et Montmartrois, avec Louise Michel et Théophile Ferré, animateurs des comités de vigilance des citoyennes et citoyens de l’arrondissement, s’opposent à la prise, par l’armée, des canons de la Garde nationale entreposés sur le « Champ des Polonais » au sommet de la butte. La foule fraternise avec les soldats. C’est le début de la Commune.

JPEG - 49.8 ko
Canons de la Garde nationale entreposés sur le "Champs des Polonais"

Nous visitons ensuite la place de la République, appelée alors place du Château d’Eau, où de violents combats ont eu lieu le 25 mai 1871. A proximité, se trouvait la salle du Vauxhall, lieu de réunions républicaines à la fin de l’Empire, où fut constitué le Comité central de la Garde nationale le 15 mars 1871.

La mairie du Xe arrondissement abritait le siège de l’Union des Femmes pour la défense de Paris et les soins aux blessés. L’Internationale siégeait tout près, rue de la Corderie. En évoquant les événements qui se sont déroulés dans ce quartier, nous rappelons les réunions populaires, l’oeuvre sociale de la Commune, le rôle des femmes dans cette révolution…

L’étape suivante est le cimetière du Père Lachaise. Des combats acharnés s’y sont déroulés le 27 mai. Le lendemain, 147 communards sont fusillés au pied d’un mur appelé désormais Mur des Fédérés. Plusieurs centaines d’autres combattants sont enterrés dans la fosse commune. Le Mur des Fédérés est devenu un lieu de mémoire, d’abord de la Commune, mais aussi des combats du XXe siècle jusqu’à nos jours, pour la démocratie et le progrès social inspirés par la Commune de Paris.

Nous passons ensuite par la place Voltaire où les communards ont brûlé les bois de deux guillotines, le 6 avril 1871, en signe de protestation contre l’inhumanité de la peine de mort.

La place de l’Hôtel-de-Ville est au centre de l’activité de la Commune. Le comité central de la Garde nationale s’y installe au soir du 18 mars 1871 et prépare les élections du 26 mars. Dix jours plus tard, plusieurs centaines de milliers de Parisiens y acclament les quatre-vingt-huit élus de la Commune qui vont gérer la ville pendant deux mois. Avant leur vote par la Commune, les projets de décrets sont préparés par dix commissions, en liaison étroite avec les organisations populaires : clubs, chambres syndicales, sections de l’Internationale, comités de l’Union des Femmes… L’œuvre prémonitoire de la Commune en matière de démocratie, progrès social, émancipation féminine, droits des étrangers, culture pour tous, nous interpelle encore aujourd’hui.

Derrière l’Hôtel-de-Ville, sur le mur de l’ancienne caserne Lobau, et aussi dans le jardin du Luxembourg, des plaques rappellent l’ignominie des cours prévôtales qui ont envoyé à la mort, après des simulacres de jugements, des milliers de communards.

En fonction du temps dont nous disposons, nous visitons d’autres lieux, par exemple le cimetière de Montparnasse. Un monument y a été élevé sur le lieu d’une fosse commune où plusieurs centaines de communards, exécutés sommairement, ont été inhumés.

Notre parcours communard se termine place de la Commune de Paris 1871, au sommet de la Butte-aux- Cailles, à quelques dizaines de pas du siège de notre association. Nous y évoquons l’héroïque défense des fédérés du XIIIe arrondissement commandés par le général polonais Wroblewski. Parmi les élus de la Commune de cet arrondissement, figurait l’ouvrier immigré hongrois Léo Fränkel qui a fait fonction de ministre du Travail de la Commune.

Après ce parcours dans Paris, les visiteurs ont une meilleure connaissance de l’histoire, de l’œuvre et des idéaux de la Commune.

YVES LENOIR

Visites pour des organisations…

Les visites du Paris communard sont proposées à des sections syndicales, comités d’entreprises, établissements scolaires, associations diverses. Ces organisations louent un autocar si la visite ne se fait pas avec les transports en commun.
Nous les mettons en relation avec un restaurant si la visite dure toute la journée. Les Amis de la Commune mettent un guide à la disposition des visiteurs.
Depuis le début de l’année 2012, nous avons organisé des visites pour le Comité d’Entreprise SNECMA de Châtellerault (86), les élèves des lycées Georges Brassens de Neufchâtel-en-Bray (76) et Rodin de Paris XIIIe, des retraités du SNUipp de Seine-et-Marne, et un comité de quartier de Cergy (95).

… et pour nos adhérents

La prochaine visite du Paris communard pour les adhérents de notre association aura lieu le samedi 8 juin 2013. Les conditions d’inscription figurent sur le bulletin joint à l’envoi de cette revue. Elles peuvent être fournies sur demande par téléphone, courrier ou courriel.

Depuis 2011, la ville de Paris propose également sur son site un balade dans le Paris communard très intéressante (organisée par Jean-Louis Robert, président des Amis de la Commune).
Un plan détaillé est fourni sur le site.


Articles publiés dans cette rubrique

mercredi 18 mars 2009

Le Paris Communard du 18 mars 2009

"Marche communarde", organisée par l’association "Les amis de la Commune", le 18 Mars 2009, en mémoire de la Commune de Paris (1871).
Réalisation et Montage : Anaïs Dombret et Sylvain Pioutaz
Photos : Anaïs Dombret

Sur les traces de Jules Dalou

Dimanche 17 avril, de 10h à 17h
Promenade : Sur les traces de Jules Dalou, sculpteur et membre de la Commission des Artistes de la Commune
Réservation préalable obligatoire :
Mairie du XIe ou association Nation Charonne (mailto:assonationcharonne@gmail.com)

Promenade : les dessous politiques du Père Lachaise

Samedi 14 mai à partir de 14 h 30
Promenade : les dessous politiques du Père Lachaise, commentée par Danielle Tartakowski, historienne
Réservation préalable obligatoire :
Mairie du XIe ou association Nation Charonne (mailto:assonationcharonne@gmail.com)