AFFAIRE LOUIS ROSSEL

jeudi 5 mars 2015

Samedi 29 novembre 2014 : au cimetière protestant de Nîmes, des membres de l’association «  Les Amies et Amis de la Commune de Paris-1871  » et des Libres Penseurs ont rendu hommage à Louis Rossel.

Louis-Nathaniel Rossel, né le 9 septembre 1844 à Saint-Brieuc (Côtes-du-Nord) et exécuté le 28 novembre 1871 au camp de Satory à Versailles, fut le seul officier supérieur de l’armée française à avoir rejoint la Commune de Paris en 1871 (dès le 19 mars 1871) et à y avoir joué un rôle important comme délégué à la Guerre. Après avoir rappelé qui était Louis Rossel, nous avons déposé sur sa tombe trois roses, une pour la Liberté, une pour l’Egalité et une pour la Fraternité. Puis le trio « Pas pour l’instant… », en s’accompagnant à la guitare et à l’accordéon, a interprété avec beaucoup d’émotion Le Temps des Cerises.

Cette cérémonie s’est déroulée sans beaucoup de publicité en raison d’un désaccord avec le président du conseil presbytéral qui gère le cimetière privé (protestant) où se trouve la tombe de Rossel.

JPEG - 21.8 ko
La tombe de Louis Rossel

Son refus s’appuie sur la loi de 1905 (!) qui, selon lui, précise que l’attribution de la propriété privée du cimetière à une association cultuelle est faite « avec (son) affectation spéciale  », c’est-à-dire pour l’exercice public du culte, que toute réunion politique est interdite et que notre demande de manifestation n’ayant pas un caractère strictement cultuel, il lui est impossible d’y répondre favorablement.

Ce que nous contestons puisque notre association est indépendante des partis politiques et reconnue Mouvement d’Education Populaire.

Pourtant, il est avéré que des commémorations organisées par des mouvements de droite, et même d’extrême droite, ont déjà eu lieu dans ce cimetière !

FRANCIS LABBÉ


Navigation

Articles de la rubrique