CHEZ LES AMI-E-S DE L’INDRE

lundi 6 mars 2017

Chez les Ami-e-s de l’Indre, le cycle sur l’histoire de la Commune de Paris 1871 s’est ancré cette fois-ci à Chabris, en Boischaut-Nord, le 25 novembre, sur l’invitation de l’association « Hier en Pays de Bazelle », avec une nouvelle conférence de Jean Annequin, co-président, intitulée « La Commune de Paris 1871 et l’Indre : réalités et mémoires oubliées  ».

La quarantaine de personnes présentes a écouté avec attention un pan de son histoire nationale et locale, avec celle des près de 500 natifs/natives de l’Indre, dont les quatorze du Boischaut-Nord, et celle des événements dans le département durant la Commune. L’échange qui a suivi a permis d’évoquer un point très méconnu et à approfondir, le placement d’orphelins de la Commune dans des familles, comme dans la localité toute proche de Selles-sur-Cher. Ce cycle, restituant les recherches déjà faites dans un travail à long terme, se poursuivra dès le printemps 2017, cette fois dans le sud de l’Indre. La présentation de l’ouvrage de Jean Chatelut sur les ouvriers maçons des confins Berry, Marche, Limousin, continuera quant à elle début janvier en Haute-Vienne.

Afin de faire connaître la résolution parlementaire « proclamant la réhabilitation des victimes de la répression qui a suivi la Commune de Paris, en 1871  », les médias indriens, sollicités, ont relayé l’information sous forme d’articles dans la presse et d’interview à France Bleu Berry. Les Ami-e-s de l’Indre ont été également présents au rassemblement pacifiste de Gentioux en Creuse le 11 novembre, ainsi qu’à Paris, le 19 novembre, pour le colloque : « Henri Guillemin et la Commune : le moment du Peuple ?  » organisé par l’association des Amis d’Henri Guillemin.


Navigation

Articles de la rubrique