DIEPPE A HONORÉ LOUISE MICHEL ET LA COMMUNE

lundi 6 mars 2017

Le 6 novembre dernier, des amies et des amis de la Commune de Paris 1871 sont venus de Paris pour rejoindre les Dieppois. Il s’agissait, comme chaque année, de rendre hommage à tous les communards, devant la plaque dédiée à Louise Michel, rentrée par Dieppe le 9 Novembre 1880, après l’amnistie.

Rejoints par des élus de la municipalité, nous étions une belle trentaine de personnes à entendre Guilaine Maisse, secrétaire du comité de Dieppe, rappeler l’horreur de la répression subie par les communards, mais aussi l’œuvre de la Commune de Paris en 1871 et sa modernité.

L’association fêtant en 2016 le bicentenaire de la naissance d’Eugène Pottier, Guilaine Maisse a évoqué les engagements de ce poète, chansonnier, membre du Comité Central, proche du peuple, et connu surtout comme l’auteur de L’Internationale.

Après avoir écouté Sébastien Jumel, maire de Dieppe, rappeler son attachement aux valeurs de la Commune et son soutien à notre association, nous avons pris grand plaisir à entonner cette Internationale, sur l’air de La Marseillaise (ainsi chantée vraisemblablement à sa création), rassemblant ce jour-là, symboliquement, ce chant devenu l’emblème des travailleurs et celui de la République.

Puis, comme chaque année encore, nous avons pris le chemin du Val de Bures : moment émouvant où, autour du petit pommier « claque pépins », nous chantons Le Temps des cerises à la mémoire de nos amies et amis disparus, nous souvenant de chacun et cette année, en particulier, d’Yves Lenoir, qui était, à chaque fois qu’il le pouvait, avec nous pour ce rendez-vous ; moment joyeux où nous dégustons les produits de la ferme, découvrant ce dimanche, grâce à Françoise Bazire, notre secrétaire nationale, de nouveaux chants à apprendre ! Mais comment faisaient-ils, au temps de la Commune, pour retenir des airs aussi complexes ?

La fête fut chaleureuse et fraternelle, marquant aussi les 20 ans de notre comité. Et elle l’eût été bien plus encore si nous avions pu imaginer que, quelques jours plus tard, l’Assemblée Nationale allait enfin réhabiliter les communards ! Rendez-vous donc en 2017, autour du 9 novembre à Dieppe.

NELLY BAULT


Navigation

Articles de la rubrique