ÉDITORIAL septembre 2017

mardi 19 septembre 2017

Au moment de la mise sous presse de cet édito, l’issue des élections législatives ne sera pas encore connue. Néanmoins quelle que soit la nouvelle répartition politique de l’hémicycle, cela ne changera en rien notre détermination à faire connaître et à propager les valeurs de la Commune et à vérifier que la résolution de réhabilitation des communards, adoptée à l’Assemblée nationale lors de la séance du 29 novembre 2016, sera suivie d’effet dans les actes et les actions.

Nous devrons nous assurer, comme le stipule la résolution, de la mise en œuvre des conséquences de la réhabilitation. Notre statut d’association reconnue Mouvement d’Éducation Populaire doit nous inciter à veiller, notamment, à un meilleur traitement de la Commune dans les livres d’histoire et dans les programmes scolaires ; à la prise en compte des travaux historiques ayant établi les faits dans la répression de la Commune de Paris ; à ce que soient mieux connues et diffusées les valeurs républicaines portées par les acteurs de la Commune de Paris, et que la République rende honneur et dignité à ces femmes et ces hommes qui ont combattu pour la liberté, au prix d’exécutions sommaires et de condamnations iniques.

De plus, notre association s’est engagée, lors de la montée au Mur des Fédérés du 20 mai, à inviter toutes les organisations et les personnes présentes à réfléchir ensemble à la préparation d’un retentissant cent cinquantième anniversaire de la Commune, en 2021.

Conscients de n’être pas les seuls à nous reconnaître dans les valeurs de la Commune, nous appelons donc toutes les associations, tous les individus présents à la manifestation, à constituer un cadre de travail concerté, permettant de fédérer tous ceux qui se réclament de la Commune.

Chacun aura ses initiatives, nous aurons bien sûr les nôtres. Mais nos efforts seront d’autant plus efficaces qu’ils seront concertés, et même réalisés en commun pour certains d’entre eux.

L’obtention d’une station de métro « Commune de Paris 1871 », malgré les nombreuses adhésions et soutiens dont elle fait l’objet, semble à ce jour très difficile à arracher. Nous considérons que cette demande demeure un objectif majeur et refusons de baisser les bras.

Dans la perspective de relever ces défis, nous voulons, au sein de l’association, la réalisation d’un agenda permettant, avec le concours de nos comités de province, d’envisager un certain nombre de projets dont il faudra trouver les sources de financement.

Nos comités locaux et toutes les commissions sont mis dès à présent à contribution pour présenter l’ensemble des projets à leurs participants, pour qu’à terme une dynamique prenne corps et fasse qu’en 2021 le 150e anniversaire de la Commune soit un événement de portée nationale, voire internationale.

CHARLES FERNANDEZ


Navigation

Articles de la rubrique