Fête de Lutte Ouvrière

lundi 15 septembre 2014

Les oubliées de l’histoire de la Commune

Sylvie Pépino et Claudine Rey, co-auteures, avec Annie Gayat du Petit dictionnaire des femmes de la Commune, ont présenté et commenté leur ouvrage à la Fête de Lutte Ouvrière, le 7 Juin dernier, à Presles dans le Val d’Oise, devant un auditoire de près de cent personnes.

Claudine Rey a exposé la situation des femmes dans la deuxième moitié du XIXe siècle. Travailleuses, elles étaient durement exploitées, leurs salaires étant inférieurs de moitié à ceux de leurs compagnons hommes. Femmes, elles étaient méprisées par leurs patrons, mais aussi par leurs collègues, leurs époux ou concubins. Elles n’avaient rien à perdre et tout à gagner. C’est ce qui explique leur engagement dans les luttes politiques et sociales déjà avant la Commune, mais aussi dès le 18 mars, premier jour de la révolution du printemps 1871, et tout au long de celle-ci, jusqu’à la fin de la Semaine sanglante.

L’ouvrage présente plus de 800 femmes qui ont combattu pour la Commune, dans l’Union des femmes pour la défense de Paris et les soins aux blessés, dans la commission du Travail, dans les chambres syndicales, dans les coopératives ouvrières créées pour remettre en activité les ateliers abandonnés par leurs patrons, dans les toutes nouvelles écoles laïques, mais aussi dans les combats face aux versaillais.

Sylvie Pépino a présenté quelques-unes de ces héroïques communardes, fruit des recherches des auteures dans les livres de mémoires des anciens communards, dans les archives de la Préfecture de police et de l’Armée. Grâce à cet ouvrage, ces inconnues, trop longtemps oubliées, ont commencé à sortir de l’ombre.

Les exposés de Claudine Rey et de Sylvie Pépino ont été suivis, d’un échange de propos avec les personnes présentes et d’une vente de l’ouvrage avec les dédicaces des auteures. Merci aux organisateurs de la fête de nous avoir permis de contribuer à mieux faire connaître les femmes de la Commune.

YVES LENOIR


Navigation

Articles de la rubrique