FÊTE DES COMMUNARDS AU LUXEMBOURG

jeudi 15 septembre 2016


Au cimetière des Bons Malades, à Pfaffenthal, se trouve un monument construit en 1874 par un communard réfugié pour ses deux camarades décédés à Luxembourg. Le monument a été redécouvert cinquante ans plus tard et est depuis cette date un centre de commémoration annuelle.

LA CONSTRUCTION DU MONUMENT.

En 1874, le bourgmestre de la Ville de Luxembourg donna l’autorisation de construire un monument funéraire pour François Sordet et Auguste Joseph Martin, deux « citoyens français » décédés l’année précédente à l’Hospice Civil de Pfaffenthal. La demande était signée Louis, le deuxième prénom de Jules Louis Audoynaud, un dirigeant de la Commune condamné à mort et recherché par la police française.

UN LIEU DE COMMÉMORATION.

La section des faubourgs du Parti socialiste luxembourgeois prit en main la rénovation du monument et, depuis 1926, organise chaque année la célébration du souvenir de la Commune. La cérémonie consiste en un défilé avec musique, suivi d’un dépôt de fleurs et de discours célébrant l’esprit de solidarité et l’internationalisme ouvrier. En 1995, une section luxembourgeoise de l’association française des Amis de la Commune a été fondée.

Le dernier 30 avril a eu lieu, à Luxembourg, la traditionnelle “Fête des Communards”.
Les orateurs étaient Monique Dejeans pour le Parti socialiste du Luxembourg et Claudine Rey, présidente d’honneur des “Amis de la Commune de Paris 1871”.

DANIELLE KIES


Navigation

Articles de la rubrique