L’ANNÉE VAILLANT
UNE ANNÉE ACTIVE POUR LES BERRICHONS

jeudi 10 décembre 2015

Pour le Comité berrichon, le rappel, et même la réhabilitation — il faut aussi employer ce mot pour s’adresser au commun des mortels de 2015 — de la vie d’Édouard Vaillant ne font pas abandonner la connaissance plus approfondie de la Commune, des communeuses et des communeux.

Le 13 février 2015, nous (Nicole et Michel Pinglaut) donnons une conférence sur les communardes au Zonta Club de Bourges dont la présidente, Claire Gely, est aussi une Amie de la Commune. Nous lions dans la thématique, femmes, institutrices, éducation et la commission de l’Enseignement.

Le 5 mars, à Vierzon, ville natale d’Édouard Vaillant, nous évoquons la Commune pour l’Université Populaire.

Le 19 mars, à la Médiathèque de Vierzon, Jean-Marie Favière, membre du comité, en avant-première de son livre, expose la vie d’Édouard Vaillant, avec des séquences vidéo tournées par les élèves du lycée... Édouard Vaillant. Il remettra cela le 28 mai avec un second exposé.

Avant la fin de l’année scolaire, une délégation du Comité berrichon rencontre le Directeur Académique du Cher, pour préparer une liaison pédagogique et historienne avec les enseignants et les élèves. L’accueil a été chaleureux et suivi d’effets.

Le 4 juin, pour notre Assemblée Générale, au restaurant la Courcilière, à Bourges, nous avons préparé le dernier trimestre 2015. Cette AG a été suivie de notre premier café communard, ouvert à tous. Jean-Louis Robert s’était déplacé pour tenir un double rôle : représentant national à l’AG et conférencier sur «  La Commune, les arts, la culture ». Le Comité lui a offert, en cadeau souvenir, un portrait de Vaillant au moment de la Commune, dessiné par un artiste berruyer, Jean-Michel Athomas, par ailleurs engagé dans un travail de mémoire sur la Résistance.

Pas de vacances scolaires, car il fallait réaliser un article pour la revue régionaliste trimestrielle associative La Bouinotte, très appréciée en Berry. Cet article, préparé par le président du comité, s’est aussi appuyé sur les recherches de Jean-Marie Favière [1] , et sur les autres recherches communeuses des « Jean », Annequin et Chatelut. Ce numéro 133 (automne 2015) est paru depuis fin septembre. La Bouinotte a titré : «  Édouard Vaillant, le Jaurès berrichon  ». Cinq pages avec neuf photos ou illustrations (avec deux encarts et deux citations).

JPEG - 34.8 ko
Michel Pinglaut, président des Amies et amis berrichons de la Commune, devant la tombe d’Édouard Vaillant et de sa famille. - Photos V.M.

France Bleu Berry, radio décentralisée de Radio France, a consacré cinq émissions quotidiennes à Édouard Vaillant avant les vacances et une en octobre pour la sortie du livre de Jean-Marie Favière.

Lors de la fête de l’Humanité, au stand du Cher, il a pu faire sa première vente-dédicace (le député-maire de Vierzon est devenu acheteur lecteur...). La commission Littérature en a reçu un exemplaire sur le stand des Amies et Amis. Ventes également aux Automnales du livre de Sagonne (18), au 4e salon de Vierzon et, en 2016, au 12e salon d’histoire de Bourges. Nous n’oublions pas de proposer aussi livres et brochures, dont le Petit dictionnaire des femmes de la Commune.

Plusieurs conférences au programme : le 6 novembre, la veille du voyage en Berry, une conférence de Michel Pigenet, ancien professeur vierzonnais, professeur d’histoire contemporaine à Paris-1, directeur du Centre d’histoire sociale du XXe siècle : « Édouard Vaillant et le Cher » ; et le 24 mars 2016, « Édouard Vaillant  », par J-M.Favière à Châteauneuf-sur-Cher.

Nous essayons de coupler nos recherches, nos efforts, nos initiatives avec les initiatives nationales (Auxerre, Blois, vente des timbres Vaillant...). Les Amis berrichons participent aux commissions de préparation, soit vierzonnaises, soit pour notre association nationale. Le 9 septembre, par exemple, nous nous étions partagés entre Vierzon et Paris.

Plusieurs initiatives d’expositions ont regroupé les ressources municipales, départementales, associatives, structurelles, individuelles.

Et puis il y a eu le voyage des 7 et 8 novembre. Un hommage a été rendu à Édouard Vaillant, samedi 7 novembre 2015. Après une cérémonie devant sa sépulture, une plaque a été apposée sur ce qui fut autrefois sa maison.

Le 18 décembre, jour anniversaire de la mort d’Édouard Vaillant, soirée-cabaret à Vierzon, suivie le 20, par la cérémonie-souvenir du centenaire au cimetière de Vierzon-Ville.

MICHEL PINGLAUT


[1Jean-Marie Favière, agrégé, docteur-ès-lettres, professeur de français et de cinéma au lycée Édouard Vaillant a écrit : Je te parle au sujet d’Édouard Vaillant (275 pages, JPS éditions) blog : vaillantitude.blogspot.fr .


Navigation

Articles de la rubrique