LA COMMUNE AU MUSÉE DE MONTMARTRE

jeudi 4 mai 2017

JPEG - 11.8 ko
Couverture pour l’exposition « La Commune - Montmartre »
à l’occasion du Centenaire de la Commune

Dans Le Vieux Montmartre de janvier 2016, le bulletin n°85 de la Société d’Histoire et d’Archéologie des IXe et XVIIIe arrondissements de Paris, qui a fêté ses 130 ans en 2016, Claudine Rey a publié un article concernant Les communardes de Montmartre dans le Paris de 1871. Le bulletin évoque l’enrichissement constant des fonds par des dons ou des achats, les opérations « hors les murs » avec des prêts d’œuvres et de documents pour des expositions en France et à l’étranger. Cela m’a donné envie d’aller consulter les archives du Vieux Montmartre sur la Commune de Paris, dont certains documents sont exposés dans le musée. Appel téléphonique, lettre de motivation : depuis avril 2016, je me rends le mardi, journée des chercheurs, sur la Butte, au 12, rue Cortot, siège du Vieux Montmartre et du musée.

Le fonds est très important : quatre boîtes identifiées « Commune de Paris », avec des dossiers concernant des personnalités élues de la Commune ou des résidents de Montmartre (Jean-Baptiste Clément, Simon Dereure, Louise Michel). Mais il y a aussi un dossier Jules Vallès très documenté, ou de nombreuses boîtes sur André Gill, des documents iconographiques telle que la série La Commune avec plus de 40 portraits de communards, mais sans une seule femme..., des cartes postales et des journaux, dont ceux concernant André Gill (La Lune, L’Eclipse, La Lune Rousse) ; des articles du Bulletin sur la Commune. Objectif : inventorier et proposer un plan de classement des archives de la Commune avec, en accord avec les responsables des archives, information de notre association. Je suis donc engagée dans une recherche au long cours et j’ai déjà fait des rencontres inattendues.

UN GRAND COLLECTIONNEUR, LE DOCTEUR LOUIS BRETONNIÈRE

JPEG - 10.1 ko
18 mars, butte Montmartre

Pour l’exposition La Commune – Montmartre qui a eu lieu au Musée, d’avril 1970 à octobre 1971, indépendamment des documents prêtés par diverses institutions, figuraient ceux prêtés par le Docteur Louis Bretonnière. Un ouvrage le présente ainsi : « chirurgien en retraite, passionné depuis 40 ans par l’étude de la Commune de Paris, auteur de plusieurs articles et du catalogue de l’exposition de Nantes commémorant le centenaire de la Commune de Paris, (il) possède une des plus belles bibliothèques privées complétée par une collection unique de documents originaux sur la Commune de Paris  ».
Cet ouvrage de 1995, sur L’internement des prévenus de la Commune à Rochefort (1871-1872) [1], qui présente les biographies de 5500 internés dans les forts ou les pontons de Charente-Maritime, figure dans la bibliothèque de notre association.

JULES VALLÈS, ERNEST DELAHAYE, ARTHUR RIMBAUD

Il y a dans le parc de Maisons-Laffitte (78), sur le mur extérieur d’une propriété, une plaque indiquant que Jules Vallès y séjourna en 1882. Dans le dossier de Vallès, un document de l’Album de la vente des souvenirs de Séverine et de Jules Vallès, de mai 1934, concerne ce séjour ; c’est une « sommation à une hôtelière de Maisons-Laffitte qui avait gardé les bagages et les papiers de Vallès  ». Un livre de Jacques Barreau, adjoint municipal et historien de la ville, Maisons-Laffitte sur les pas des écrivains [2], indique que « Jules Vallès séjourne du 15 mai au 15 juillet 1882 à l’Hôtel des Bains (...), où il met au point le manuscrit de L’Insurgé (...). S’étant absenté à plusieurs reprises, Jules Vallès refuse, à la fin de son séjour, de payer le prix de pension convenu. En représailles, l’hôtelier M. Gillet lui confisque ses effets personnels et Jules Vallès est contraint de recourir aux services d’un huissier pour récupérer ses vêtements et ses papiers  ».

Parmi les résidents de Maisons-Laffitte, l’ouvrage mentionne également Ernest Delahaye, « ami et biographe de Rimbaud, Verlaine et Germain Nouveau (qui) habite de 1914 à 1918 au 8 rue de l’Ancienne Mairie. Il meurt le 22 novembre 1930 au n°10 de la même rue ». Nouvelle construction au n°10, mais il y a une plaque au n°8. La recherche a été poursuivie au cimetière de Maisons-Laffitte, où Ernest Delahaye repose depuis 1930. Vallès, Delahaye ami et biographe de Rimbaud ; Rimbaud et la Commune : un biographe actuel de Rimbaud, Steve Murphy a consacré un ouvrage et des articles à ce thème qui fut longtemps controversé. [3]
.

À suivre

Aline Raimbault

Musée de Montmartre - 12, rue Cortot, 75018 Paris.


[1Louis Bretonnière - Roger Pérennès, L’internement des prévenus de la Commune à Rochefort (1871-1872), Conseil général de la Charente-Maritime/Université Inter-Ages, 1995.

[2Jacques Barreau - Maisons-Laffitte sur les pas des écrivains, Ed. Lorisse, 2012.

[3Steve Murphy - Rimbaud et la Commune, Classiques Garnier, 2010 / Article du dossier Verlaine - Rimbaud, La subversion poétique, aux avant-postes de la Commune - Le Magazine littéraire, n°573, novembre 2016


Navigation

Articles de la rubrique

Agenda

<<

2017

 

<<

Novembre

 

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
303112345
6789101112
13141516171819
20212223242526
27282930123