LE COMITÉ CREUSOIS VOIT LE JOUR

samedi 7 avril 2018

En juin 2017, nos amis creusois ont organisé à Guéret une semaine communarde, après avoir proposé, en janvier de cette même année, un spectacle en chansons sur la Commune de Paris.

À cette époque, l’idée d’un comité creusois germait dans l’esprit de Bernard Bondieu, membre des Amis de la Commune depuis plus de 20 ans, et qui anime déjà une association multiculturelle à Lascoux près de Guéret. Il savait depuis longtemps que les Creusois, et notamment les maçons, avaient payé un lourd tribut à la Commune de Paris (entre 1500 et 3000 Creusois sont morts sur les remparts pendant le siège prussien et la Semaine sanglante) et pensait que c’était justice d’en garder la mémoire. C’est lors d’un bon repas pris avec des amis communs, que l’idée de cette semaine communarde a pris forme. Après de nouvelles manifestations locales liées à la Commune de Paris, la création d’un comité creusois s’imposait et ce fut chose faite le 2 novembre 2017.

C’est avec un immense plaisir que l’association des Amies et Amis de la Commune de Paris 1871 accueille ce nouveau comité départemental.

JEAN-LOUIS GUGLIELMI
correspondant parisien

LE COMITÉ CREUSOIS

Après la semaine communarde de juin et les liens créés avec le bureau national et avec le comité berrichon, nous avons œuvré à la création du comité creusois et, ce faisant, doublé le nombre d’adhérents de notre département.

Nous avons procédé à la constitution d’un bureau dont voici la composition : José Baquero, président ; Bernard Bondieu, secrétaire ; Jean-Paul Mazure, secrétaire-adjoint ; Annie Maine, trésorière ; Françoise Dubois-Aupetit, trésorière adjointe. Le comité creusois aura son siège au 6, Lascoux – 23220 Jouillat. Tél. 05 55 51 22 39. Une adresse mail a été créée : 1871commune23@orange.fr

Des objectifs ont été fixés :
• Sachant que les migrants de toutes les régions, voire de l’étranger, ont joué un rôle non négligeable dans les événements de 1871, nous avons décidé de mener un travail commun sur le rôle des migrants creusois dans la Commune de Paris et la réalisation d’une brochure sur ce thème ; on peut rappeler qu’il s’agit d’une des communautés qui a le plus donné (953 migrants creusois ont été jugés par les conseils de guerre pour leur participation à la Commune, dont 487 ont été effectivement déportés).
• La création d’un fonds de bibliothèque, dont feront évidemment partie les ouvrages de Jean Chatelut, La Commune de Paris 1871 avec les ouvriers maçons des confins Berry, Marche et Limousin et Oubliés de l’histoire. Les Limousins de la Commune de Paris 1871, de Stéphane Trayaud et le texte Assez tué ! d’Alfred Assolant, écrivain creusois (1827 – 1886).
• À court terme, en 2018, à l’occasion de la Journée internationale des droits des femmes, nous proposons à la salle des fêtes de Saint-Sulpice-le-Guérétois :
Le mercredi 7 mars, à 20 h 30, un spectacle autour de la Commune de Paris 1871.
Le jeudi 8 mars, à partir de 17 h, une exposition sur le rôle des femmes pendant la Commune, agrémentée de lectures croisées et à 20 h 30 une conférence de Françoise Bazire sur le thème « Les femmes dans la Commune de Paris  ».

LE BUREAU DU COMITÉ CREUSOIS


Navigation

Articles de la rubrique