NOS AMIS DIEPPOIS ONT PLEIN DE PROJETS

mercredi 11 mai 2016

Les ami(e)s du comité de Dieppe tenaient leur Assemblée générale le samedi 12 mars 2016. Quinze d’entre eux ont pu participer à la réunion et six s’étaient excusés. Après avoir souligné sa fierté d’appartenir à l’association, Nelly Bault a présenté le rapport d’activité 2015.

Deux temps forts ont marqué 2015. D’abord, le 5 avril, la représentation de Je m’appelle Nathalie, un texte de notre amie Marie-Claude Laurore, qui devient Nathalie Le Mel nous racontant sa Commune, suivi d’un débat sur les droits des travailleurs sous la Commune et aujourd’hui, animé par Marc Lagana, co-responsable de la commission Culture, et Philippe Stalin, ancien secrétaire de l’union locale CGT. Ensuite, la publication de la brochure Les Dieppois au temps de la Commune de Paris 1871. Grâce à Gérald, Guilaine et leur fils, les textes de l’exposition réalisée par Guy Decamps, et enrichis par de nouveaux documents, sont maintenant à la portée d’un plus grand nombre. Sa diffusion rencontre un certain succès. Le libraire de la maison de la presse qui en a vendu précise que certains acheteurs reviennent l’acheter afin de l’offrir.

Il y a eu la tenue d’une table à la fête annuelle du PCF, qui a été l’occasion de faire de nouvelles rencontres et, en novembre, l’hommage à Louise Michel devant la plaque apposée sur le mur de la Tour aux crabes, suivi du banquet annuel toujours joyeux et international, avec la présence de musiciens amoureux de la musique cajun !

Nelly parle des projets pour 2016. Contacter des médiathèques, des maisons de la presse pour organiser des débats autour de la brochure, aller à la rencontre des documentalistes des établissements scolaires de Dieppe (une animation est prévue dans une librairie de Dieppe). Organiser un parcours dans Dieppe à l’occasion de la Fête de la musique avec, au programme, les chansons de Pottier. Relancer la mairie pour débaptiser la rue Thiers, la plaque qui avait été apposée et expliquait qui était ce sinistre personnage, ne pouvant être suffisante.

L’événement principal sera la venue de Sandrine Allier-Guepin, qui avait contacté le comité de Dieppe à propos de Bruno Braquehais [1] et vient de réaliser une bande dessinée, L’œil sourd de la Commune, illustrant la vie de ce photographe. Elle sera invitée à Dieppe au festival de bandes dessinées avec Lucie Mazel, l’illustratrice de l’une des trois bandes dessinées de la série Communardes les 30 septembre, 1er et 2 octobre 2016.

Nous avons terminé par un petit pot de l’amitié. L’énergie et l’envie de réaliser avec succès tous les projets évoqués étaient bien dans l’atmosphère. Rendez-vous a été pris pour réactiver la chorale, afin de préparer les diverses initiatives annoncées. Le bilan de la prochaine assemblée générale promet d’être riche !

Françoise Bazire


[1Bruno Braquehais (1823-1875), originaire de Dieppe, est un photographe sourd-muet qui a photographié les combats de la Commune.


Navigation

Articles de la rubrique