NOTRE ASSEMBLÉE GÉNÉRALE 2016

jeudi 15 septembre 2016

Le 19 mars, plus de 70 ami(e)s ont participé à l’assemblée générale de l’association. Joël Ragonneau présente le rapport d’activité de l’année 2015. En plus de nos initiatives traditionnelles, nous avons consacré 2015 à Édouard Vaillant. Nous lui avons rendu hommage en organisant plusieurs rencontres, avec comme temps fort la journée d’études en collaboration avec Le Maitron et notre voyage à Vierzon et Bourges, inoubliable, grâce à nos amis du Berry. Nous voulons que la Commune trouve enfin la place qu’elle devrait toujours avoir eu dans l’histoire de Paris et de la République. Nous préparons le 150e anniversaire de la Commune par diverses activités. Obtenir une station de métro « Commune de Paris-1871  ». L’appel, en ce sens, de plus de 80 personnalités a eu une résonance importante. Le Conseil de Paris a adopté un vœu pour que la station de métro « Belleville » devienne « Belleville-Commune de Paris-1871 ». Nous ne pouvons que nous en réjouir et devrons veiller à ce qu’il devienne réalité.

Christine Michot nous présente le rapport financier de 2015. Des dépenses ont été nécessaires (remplacement de la chaudière, du rideau métallique, les dégâts sur les toiles du stand à la fête de l’Humanité).

En 2016, nous continuons à demander avec détermination la réhabilitation des communard( e)s. C’est également pour nous l’année Eugène Pottier, né le 4 octobre 1816. Il a été élu de la Commune dans le IIe arrondissement où nous organiserons une soirée le 4 octobre.

Nos amis des comités locaux ne manquent pas d’activités. Dans le Berry, c’est Marie Mercier qui sera honorée dans sa ville d’Issoudun. À Dieppe, l’événement principal sera la venue de Sandrine Allier-Guepin, qui vient de réaliser une bande dessinée L’œil sourd de la Commune, illustrant la vie du photographe Bruno Braquehais.

Nous souhaitons préparer comme il se doit le 150e anniversaire de la Commune. Des rencontres seront organisées avec les comités locaux, car il est important que cette célébration ne soit pas que parisienne, mais aussi nationale et internationale. En cette époque particulièrement difficile, mettre en avant l’œuvre de la Commune, c’est trouver dans les traces de ces femmes et ces hommes des exemples pour lutter pour une société de justice. L’exemple de Nuit debout nous prouve que nous ne sommes pas les seuls à répéter à l’envi : Non, décidément, la Commune n’est pas morte !

FRANÇOISE BAZIRE

COMMENT FONCTIONNE NOTRE ASSOCIATION

Lors de notre dernière assemblée générale plusieurs amis nous ont posé des questions sur le conseil d’administration et se demandent comment deux réunions annuelles permettent à l’association de réaliser toutes ses activités. Il nous est apparu indispensable d’expliquer à nos adhérents comment nous sommes structurés.

Le rayonnement de notre association est national et même international. Nous avons plus de 2000 adhérents partout en France, en Allemagne, en Angleterre, en Belgique, au Canada, en Espagne, aux États-Unis, au Japon. Le comité luxembourgeois des amis de la Commune regroupe 150 adhérents. Nos amis de Bruxelles ont constitué en mars 2016 leur comité local.
Des amis constituent des comités locaux : Auch, Dieppe, Berry, Bouches du Rhône, Châtellerault, Gard-Cévennes, Pays de la Loire, Toulouse, Trégor-Argoat. Être adhérent à un comité local implique automatiquement l’adhésion à l’association des Amies et Amis de la Commune de Paris-1871.

LA VIE DE NOTRE ASSOCIATION

Nous tenons deux conseils d’administration et une assemblée générale par an. Ces deux instances ont le pouvoir décisionnel.

Le conseil d’administration est élu par l’assemblée générale. Il est composé des présidents d’honneur, des présidents, de la secrétaire générale et son adjoint, des coresponsables des commissions et des membres qui le souhaitent.

Entre les deux CA, c’est la coordination qui, comme son nom l’indique, est chargée de coordonner les activités et de veiller au bon fonctionnement de l’association ainsi qu’au suivi des initiatives proposées par les commissions. Elle regroupe les présidents d’honneur, les présidents, la secrétaire générale et son adjoint, les coresponsables des commissions, les responsables du bulletin et du site. Elle se réunit tous les quinze jours.

Les commissions sont la communication, la culture, fêtes et événements, les finances, la littérature, le patrimoine. Elles se réunissent généralement une fois par trimestre, mais plus souvent selon les nécessités des nombreuses activités.

Sous l’égide de la coordination ou des commissions, il peut être mis en place des groupes de travail. C’est le cas pour l’année Pottier, la station de métro « Commune de Paris-1871 ».

Le travail des commissions représente une charge de travail importante et nous appelons tous nos adhérent(e)s à y participer dans la mesure de leur disponibilité.

LE TRAVAIL QUOTIDIEN DE L’ASSOCIATION

Nous avons deux salariés : Lahouari qui effectue le ménage 4 heures par semaine, et Rachida, notre secrétaire administrative à temps plein. Par ailleurs de nombreuses tâches sont réalisées, bénévolement, par les ami(e)s. Le travail : l’accueil des visiteurs, l’accueil téléphonique, la tenue du fichier adhérents, la gestion des courriels, le courrier, la comptabilité, le suivi des stocks, le rangement du local, les travaux d’entretien...

Ponctuellement, il y a la mise sous plis du bulletin trimestriel, de l’appel de cotisation, de la convocation à l’Assemblée générale.

En espérant que cette présentation vous donne une meilleure visibilité de l’association. Je reste à votre disposition pour tout complément d’information que vous suggérerait ce rapide résumé.
Vous pouvez nous rendre visite pour nous rencontrer et nous aider. Nous vous attendons avec plaisir !

FRANÇOISE BAZIRE


Navigation

Articles de la rubrique