UN SACRÉ BANQUET, NOTRE BANQUET 2016 !

jeudi 15 septembre 2016

Malgré les difficultés habituelles rencontrées pour son organisation, plus de 170 participants ont répondu présents pour le banquet des Amies et Amis de la Commune de Paris, qui s’est déroulé le samedi 2 avril dans l’immeuble de la CGT à Montreuil. Parmi eux, saluons la présence de nos Amies et Amis de Dieppe et du Berry venus en nombre.

Retrouvailles avec celles et ceux pas vus depuis longtemps, chaleur humaine rencontrée lorsque l’on se fraye un chemin entre les tables, repas partagé, une fois encore la magie de l’amitié, de la fraternité, de la convivialité et de la solidarité a opéré.

Notre secrétaire générale, Françoise Bazire, a souligné dans son intervention très écoutée, combien les idéaux de la Commune étaient toujours d’actualité. Elle a rappelé ensuite notre demande de réhabilitation de la Commune, des communardes et des communards et notre volonté pour qu’une station de métro prenne le nom de «  Commune de Paris 1871 ».

Applaudissements fournis.

Une table bien garnie, une chaleur communicative, voilà qui augurait un après-midi réussi et entraîna beaucoup de convives à interpréter avec Françoise, Marie-Claude, Annette, Alice et Jacques de très nombreuses chansons en lien avec la Commune.

Grand moment d’émotion quand, au refrain du Drapeau Rouge, les bras se sont levés, brandissant les petits drapeaux rouges préparés pour l’occasion dans un mouvement ondulatoire, pour offrir un spectacle coloré dans la salle.

Puis, ce fut la présentation de la tombola. Une main innocente, celle d’Alec, décida du nom des chanceux. Un grand merci à notre Amie Claudine Boni pour avoir collecté les lots. Un petit tour à la table de littérature avant de partir, et ainsi se termina notre banquet 2016.

Que soient remerciés tous celles et ceux qui ont préparé d’une façon ou d’une autre cette journée et avec qui nous avons partagé ce grand moment. Espérant enfin que nous pourrons être plus nombreux en 2017.

Non la Commune n’est pas morte ! Vive la Commune !

JOËL RAGONNEAU


Navigation

Articles de la rubrique