les Services Publics, la politique sociale de la Commune


Articles publiés dans cette rubrique

jeudi 18 février 2016

LA COMMUNE ET L’ÉCOLE

Depuis la Révolution française, la question de l’école n’a cessé d’être au cœur de la question sociale et démocratique. Rappelons quelques faits importants pour notre propos.
Depuis 1850, l’enseignement primaire était régi par la loi Falloux qui obligeait les communes, à partir d’un certain seuil, à avoir (...)

mercredi 4 décembre 2013

L’enseignement sous la Commune

En 1870, à Paris, 84% des établissements primaires sont privés contre 23,5% en France. Ils accueillent 57% des élèves contre 8,7% dans l’ensemble du pays. 1/3 des enfants ne sont inscrits dans aucune école .
Dans le règlement destiné aux instituteurs de la Seine de 1870, l’article I précise que « le (...)

mercredi 23 mai 2012

La Commune et la Banque de France

En 1881, Karl Marx reproche à la Commune de ne pas avoir pensé à réquisitionner la Banque de France : « Outre qu’elle fut simplement le soulèvement d’une ville dans des circonstances exceptionnelles, la majorité de la Commune n’était nullement socialiste et ne pouvait l’être. Avec un tout petit peu de bon (...)

mardi 10 avril 2012

Le Mont-de-Piété

La gestion du mont-de-piété fut une des préoccupations essentielles des communards qui lui ont consacré beaucoup de temps dans leurs délibérations.
Sous le Second Empire, la majorité des ouvriers avaient régulièrement recours à cette institution — que l’on appelait « ma tante » depuis qu’un prince, (...)

jeudi 5 avril 2012

Les "typos" en 1871...

Lorsque l’on recherche dans divers livres les traces du passé, on trouve souvent des typos, des ouvriers du Livre dans les combats qui ont émaillé la vie de la classe ouvrière pour obtenir des réponses satisfaisantes à des revendications, mais aussi pour la liberté de s’associer, de créer des (...)

vendredi 23 mars 2012

La Commune de 1871 et les aliénés

Prosper-Olivier Lissagaray relate, dans son histoire de la Commune de 1871, qu’un arrêt de la Commission de la Justice ordonna aux directeurs des établissements d’aliénés d’envoyer, sous quatre jours, un état nominatif et explicatif de leurs malades. Lissagaray écrit : "Que la Commune eût fait le jour (...)

mardi 20 mars 2012

Prémisses de l’autogestion

Le décret du 16 avril 1871 confiait la gestion des ateliers abandonnés à leurs salariés regroupés en coopératives.
Avrial, ouvrier mécanicien, appartenant au courant socialiste de la Commune, membre de la commission du Travail, de l’Industrie et de l’Echange, avait déposé une demande tendant à établir (...)

mardi 20 mars 2012

La Commune : l’éducation et la culture

En 1850, la loi Falloux imposa l’instruction religieuse dans toutes les écoles. Thiers voulait que le curé de la paroisse se charge de l’instruction primaire. Il préférait « l’instituteur sonneur de cloches à l’instituteur mathématicien ». Après le coup d’État du 2 Décembre 1851, le Second Empire renforça (...)

lundi 19 mars 2012

Eugène Protot, délégué à la justice

Né le 27 janvier 1839 à Carisey (Yonne), Protot appartenait à une famille de paysans vignerons dont l’un des membres avait servi comme dragon dans les armées révolutionnaires ; lui-même, quoique pauvre et grâce en bonne partie à son travail, fit des études pour devenir avocat. Étudiant en droit en 1864, (...)

lundi 19 mars 2012

La Commune et la justice

Au centre de l’Île de la Cité, le Palais de Justice
Les adversaires de la Commune l’ont souvent présentée comme une révolution terroriste, bafouant le droit des personnes. Il est vrai que le contexte ne semblait guère favorable. Devant les premières exécutions sommaires effectuées par les Versaillais (...)

dimanche 18 mars 2012

La poste et la Commune

Le gouvernement de Thiers dans sa haine du peuple parisien a tout fait pour isoler Paris, bloquant les courriers, mettant ainsi à mal les commerces, au mépris du devoir qui aurait dû être le sien de préserver ce service d’intérêt général, pour la capitale mais aussi pour le pays tout entier. La Commune (...)

dimanche 18 mars 2012

L’œuvre sociale de la Commune

Notons d’abord qu’on lit parfois que l’œuvre socia le de la Commune fut limitée, du fait de sa courte durée ou de l’importance accordée fort naturelle ment à la lutte pour sa vie. Parfois aussi certains glissent que la Commune, portée rapidement au pouvoir - quelques jours seulement séparent le 18 mars (...)

samedi 17 mars 2012

La condition ouvrière sous le second Empire

La démographie ouvrière est liée à l’essor du capitalisme industriel sans discrimination pour le sexe : un ouvrier sur trois est une femme ; à l’homme le bois et le métal, à la femme le tissu et le vêtement. Cent mille enfants travaillent dans la grande industrie, dont 77% âgés de dix à douze ans, ainsi (...)

samedi 17 mars 2012

La politique sociale de la Commune

Détenteur du pouvoir à Paris depuis le 18 mars 1871, le Comité central de la Garde nationale invite les électeurs à voter pour une assemblée communale en conseillant de désigner des « hommes qui vous serviront le mieux » et qui sont « parmi vous, vivant de votre propre vie, souffrant des mêmes maux ». (...)

samedi 17 mars 2012

La Commune et le droit au logement

De quel espace habitable jouissent les travailleurs parisiens à la veille de la Commune ? Les conditions de logement sont celles héritées du Second empire.
Les plus favorisés occupent deux pièces ; dans la première est installé un coin cuisine de 1 m2, l’autre pièce est une très petite chambre à (...)

samedi 17 mars 2012

La Commune et la réforme de l’enseignement ou le droit à la liberté de s’instruire

"L’instruction est un problème majeur sans la solution duquel la République ne serait toujours qu’un vain mot."
Caricature de Pilotell : la Commune arrêtée par l’ignorance et la réaction
Le 29 mars 1871, le Comité central remet ses pouvoirs à la Commune. Des commissions sont aussitôt créées dont la (...)

Les services publics sous la Commune

La question des « services publics sous la Commune de Paris » n’est certainement pas de celles qui sont le plus couramment traitées, bien qu’elle apparaisse nécessairement, d’une certaine manière, dans les descriptions de son oeuvre. Pour ouvrir ce thème en vue de saisir ensuite la portée de chacun des (...)

Agenda

<<

2017

 

<<

Octobre

>>

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
2526272829301
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
303112345