Maison Victor Hugo Besançon

Il y a un an, dans un article sur le 150e anniversaire des Misérables (La Commune n°50), nous vous annoncions la réouverture de la maison natale de l’écrivain. Ce sera chose faite l’été prochain.


L’écrivain est né le 26 février 1802, au 140, Grande Rue, actuellement place Victor Hugo, dans l’appartement du premier étage. «  Ce siècle avait deux ans ! Rome remplaçait Sparte / Déjà Napoléon perçait sous Bonaparte », écrivait-il en 1831. Le bâtiment a également abrité le peintre Gustave Courbet. Besançon souhaite faire revenir symboliquement l’écrivain dans sa ville et sa maison, pour en faire un lieu de mémoire de l’homme engagé.
Liberté, égalité, justice, droit à l’éducation, émancipation des peuples, peine de mort… chaque combat d’Hugo sera traité dans son contexte historique et dans son acceptation contemporaine. Pour ce projet, la ville de Besançon s’est entourée de Robert Badinter, ancien garde des Sceaux, et de Jean-Marc Hovasse, auteur, chez Fayard, d’une biographie monumentale de Victor Hugo dont le troisième tome est annoncé pour 2015.

John Sutton