Gérald Maisse nous a quittés le 29 octobre 2020, à l’âge de 73 ans.

Il est parti entouré de ceux qui l’estimaient, accompagné en musique des poètes qu’il aimait, des canuts, des communards et autres damnés de la Terre. Sur sa tombe, on peut lire: « Il aimait les humbles, la poésie et la mer ».

À notre ami Gérald Maisse

Nous avons eu la chance de partager un moment de sa route quand il a choisi de se trouver un nid à Dieppe. Nous avons eu la chance de rencontrer cette grande silhouette rassurante, bienveillante, attentive et joyeuse.

C’est Guy Decamps, notre ancien président, malheureusement disparu lui aussi, qui nous avait dit un jour : « Je viens de rencontrer quelqu’un de vraiment bien, il ferait un formidable président pour notre comité ».

Il y a des moments heureux comme celui-là. Gérald, notre ami, notre président, nous a accompagnés, stimulés. Grâce à sa détermination et à l’aide précieuse de Guilaine son épouse, notre amie, et de leur fils Cédric, nous disposons aujourd’hui d’un bel outil avec la brochure Les Dieppois au temps de la Commune de Paris 1871, brochure qu’il a réalisée à partir des travaux de Guy Decamps.

Gérald Maisse, ici en 2006, lorqu’il dédicaçait son livre « Occupation et résistance dans la Somme, 1940-1944 »

Les différents hommages qui lui ont été rendus nous ont permis de découvrir… que l’homme discret que nous connaissions avait été un professeur d’histoire et géographie très apprécié de ses élèves, très estimé de ses collègues, dont il avait accompagné tous les combats du métier par ses protestations, ses luttes et ses propositions ; que, tout jeune, soucieux du bien-être des gens, attaché au progrès social et à l’esprit républicain, il s’était engagé avec le Parti communiste au point d’y prendre des responsabilités : adjoint au maire d’Amiens, René Lamps, de 1983 à 1989, conseiller général du canton d’Amiens Nord-Ouest de 1985 à 2015 et conseiller régional de Picardie de 1992 à 1994 ; qu’il est aussi l’auteur de trois ouvrages d’histoire locale : L’Aube nouvelle. Histoire des premiers communistes de la Somme, 1920-1922, Le Front populaire et les communistes de la Somme, et Occupation et Résistance dans la Somme, 1940-1944 ; et qu’un hommage lui a été rendu par la municipalité d’Amiens, où une rue portera son nom dans un quartier nouveau.

Gérald nous accompagnera encore longtemps et en particulier, dès le printemps 2021, sur notre parcours communard dans les rues de Dieppe, quand nous commémorerons le 150e anniversaire de la Commune de Paris 1871 à laquelle il était tellement attaché.

 

Pour le comité de Dieppe NELLY BAULT